Les fleurs poussent à l'envers

Une exposition de Elvia Teotski et Jeremy Laffon
Du 10 mars au 19 Avril 2018

Elvia Teotski et Jérémy Laffon partagent une inclination pour l’imprévisible et un goût prononcé pour la transformation de médiums atypiques. De cet intérêt commun aux deux artistes émerge une pratique singulière à quatre mains. Cette rencontre autour de la matière a donné lieu à de nombreuses expérimentations plastiques, à l’image de l’installation proposée pour la Z.A.N Gallery, réalisée à partir de sulfate de cuivre -une composition chimique utilisée principalement dans l’agriculture-, où l’on retrouve la répétition du geste, l’agglomération, ainsi que la superposition de strates difficilement identifiables.

Ce cercle aux cristaux bleutés et aux multiples facettes s’impose de manière monumentale au sein de la galerie, dont les murs sont recouverts d’un bleu pailleté, comme une seconde immersion (la première correspondant aux bains réalisés pour la réalisation du cercle) ; cette projection murale correspond à la quantité de solution de sulfate de cuivre utilisée pour la réalisation de la sculpture.

Cette forme est-elle issue d'une fouille archéologique, d'une étude géologique ou bien d'une aventure spatiale quelconque à laquelle les artistes auraient pu participer ?

Cette oeuvre est à mettre en relation avec une autre sculpture présentée ailleurs, parallèlement à l’exposition à ZAN: « Hypothèse circulaire ». Disposé précautionneusement dans une boîte à compartiments, ce même cercle est conservé par fragments, peut-être en attente de sa reconstitution à la manière d’un archivage archéologique.

Cette assimilation de l’artiste à un alchimiste illustre la volonté des deux artistes d’explorer sans cesse la métamorphose de la matière et la poésie qui s’en dégage.